NOUVEAUX DELINQUANTS

Publié le par Richard Meunier

piaf-copie-1.gifPeut-on être juge et partie ? Le gouvernement pense que oui, c’est pour cela qu’il a demandé à Denis Olivenne directeur de la Fnac de faire ce fameux rapport sur le téléchargement. Il a prit le postulat qu’en cinq ans les revenus de la musique avaient perdu 40 %, et qu’il fallait que cela cesse. Bien, tant mieux, vive les musiciens, chanteurs et compositeurs. Mais le bas blesse lorsqu’on y regarde de plus près et lorsqu’on examine les chiffres. Le dernier qui vient de tomber est celui des ventes de séries télévisées en hausse de 4 % par rapport à l’année précédente, premier pavé dans la marre ! L’artiste le plus vendu est plébiscité par les jeunes, il faut donc croire que ce sont les personnages âgées qui copient, re pavé dans la marre! On crie au dépouillement des artistes, seul 10 % du prix est reversé aux artistes, musiciens, auteurs, compositeurs et interprètes, le reste va aux maisons de disques et à l’état ! Re re pavé dans la marre !

Il faut punir les voleurs ? Soit faisons le, mais pour tout le monde pareil ! Or aucune indication ou réprimande pour la copie illégale de jeux vidéos par exemple, on voit là surgir le corporatisme étatique qui favorise les amis ( ici les grandes maison de disques ). La pression des lobbyistes a ici très bien fonctionné au détriment des utilisateurs du web. Pourtant certains faits démontrent que ce n’est pas le piratage en cause mais les prix trop élevés, le fait que les majors n’ont pas su devancer et interpréter le changement des désirs du consommateur, comme toujours on préfère regarder ailleurs.

On crée même pour cela une justice privée puisque la modification du contrat passé avec le fournisseur d’accès sera autorisé par une autorité administrative et que seul l’appel pourra se faire devant la vraie justice !! On a toujours considéré en France la culture comme un bien particulier, certes mais cela ne nécessite pas d’avoir recours à une justice d’exception. Il faudrait certainement revoir les marges des majors, des maisons de disques, et faire baisser le prix des places de cinéma, des disques, des dvd et mettre en place une offre payante sur le net qui soit attractive. Voilà la vraie solution possible pour lutter contre le piratage, mais comme souvent en France on préfère créer une nouvelle catégorie de délinquant.

Publié dans AUJOURD'HUI

Commenter cet article

SAMOS59 28/11/2007 23:03

la bande à sarko ? les peoples qui lui ont fait sa campagne se retrouvent auprès de ces maisons de disques, c'est un juste retour des choses ???? et sur Louvroil c'est pareil ? elle donne uniquement à ses amis parait il ?

Richard Meunier 29/11/2007 13:18

sur Louvroil c'est encore pire puisque seul ces proteges en profitent, genre des augmentations de salaires avec des primes de près de 300 euros pour son colllaborateur de cabinet et son photographe par exemple et dans le meme temps elle raconte au personnel qu'il n'y a plus d'argent pour les augmenter. certains clubs sportif en font régulierement profit, d'autres on leur supprime leur subventions !! Mais Louvroil n'est pas une commune comme les autres, elle est dirigée par qq'un qui se croit encore sous l'ancien régime.