Questions à Richard Meunier

Publié le par Richard Meunier


                                                                                                     

JJD : Sarkozy n’est pas un bon président ?


RM : Je pense qu’il est moins bon que François Bayrou l’aurait été mais qu’il est bien meilleur que Ségolène Royale. Il a malheureusement trop tendance à confondre sacrifice de la population et réforme. Il y a un véritable problème de pouvoir d’achat pour les petits salaires et il faudra bien qu’il s’y attaque un jour. Il faut reconstruire la classe moyenne qui a été mise à mal depuis des décennies tant par la gauche que par la droite. Le RSA c’est très bien, mais le sentiment qui existait déjà et qui consistait à dire que l’écart entre les smicards et les chômeurs n’est pas suffisant, ne fera que se renforcer.


JJD : La société française bouge ? Dans quel sens ?


RM : Oui la société bouge, elle bouge tout le temps, avec ou sans Sarkozy. Il n’est pas responsable de tout ce qui se passe en France, heureusement pour lui. Certains politiques, y compris dans leur commune, mettent tout sur son dos mais ce n’est que pour pallier à leurs propre incompétences. Nous avons très souvent le cas sur Louvroil. Le déplacement de la responsabilité du Maire vers d’autres autorités est devenu un sport national pour la majorité, quitte à dire n’importe quoi.

Je ne pense pas que nous allions dans la bonne direction, trop de gens sont laissés pour compte. La promesse de rétablir l’équilibre budgétaire n’est pas tenue, on continue à accroître les dépenses publiques ; c’est une théorie socialiste qui a déjà échoué et qui consistait à augmenter les dépenses publiques, créant un déficit en espérant qu’ainsi l’économie allait se développer. Ce ne fut jamais le cas. L’Etat a besoin de véritables réformes, comme par exemple la régionalisation de la santé, une véritable décentralisation du pouvoir, la création d’eurorégions, l’interdiction des subventions préétablies.

 
JJD : La suppression des subventions étatiques ?

 
RM : Préétablies, oui. Aujourd’hui les élus font ce qui est réalisable en fonction des subventions et non pas ce qui est nécessaire pour la population. Par exemple Louvroil n’avait pas besoin d’une médiathèque, c’est un gouffre financier, toujours vide mais comme on subventionne à 70, 80, 90 % ce type de structures on la crée au lieu de s’occuper des véritables problèmes des habitants. Qu’on laisse les maires décider de ce qui est nécessaire pour la commune et qu’on donne les subventions en fonction de ces intérêts.


JJD : Croyez vous que le PDLR a bien fait de recevoir le Pape ?


RM : J’ai bien ri en lisant les commentaires de certaines personnes qui beaucoup trop naïves pensent encore que la France est un pays fondamentalement laïque. Penser cela est faire preuve, pour le moins de crédulité, sinon d’idiotie. La France est un pays laïque à forte imprégnation catholique et dire le contraire serait nier l’évidence. Notre pays doit tendre vers la laïcité mais nous en sommes encore très loin. Ce n’est pas pour autant que le PDLR est à la solde du Vatican. Certains ont même fait une pétition contre la venue du Pape en France, oubliant qu’il est aussi un chef d’Etat. Le poste d’ambassadeur au Vatican est vacant depuis un an  et le PDLR semble tenir bon pour l’instant ; après avoir proposé un divorcé et un gay, on ne peut pas dire qu’il mène une politique de soumission vis-à-vis de l’église. 

 
JJD : L’engagement des troupes françaises en Afghanistan ?

 
RM:
Evidemment qu’il faut envoyer d’autres troupes en Afghanistan. Les socialistes ont une fois de plus saisi l’occasion de se rendre ridicules en provoquant un débat à l’Assemblée Nationale. Tout comme ils l’ont fait sur la libération des infirmières bulgares. J’ai même lu chez certains que l’armée française n’avait pas à se substituer à l’armée afghane ! ( alors qu'il s'agit d'une force internationale) Et ces gens là se disent de gauche ! L’humanisme n’est pas leur tasse de thé ! Nous devons lutter contre le terrorisme qui doit être considéré comme des actes de guerre, et sauver les populations qui en subissent les conséquences. Quel bel exemple de solidarité et de compassion ces gens là ont fait montre envers les populations sinistrées et sous le joug de ces barbares.

 


JJD : il semble, être pour vous, difficile de trouver des bons points à Sarkozy pour son bilan intérieur ?

 
RM : Son gouvernement à fait de bonnes choses, Jean Louis Borloo vient d’annoncer encore une diminution des morts sur la route de 25 % par rapport à l’année dernière pour le mois de septembre. Sarkozy n’hésite pas à prendre des mesures impopulaires quand il le juge nécessaire, c’est une belle preuve de courage mais je pense qu’elles ne sont pas toujours indispensables. Aujourd’hui la France est trop disparate pour pratiquer une politique d’ensemble sur tout le territoire. Il doit intervenir au niveau des collectivités territoriales pour y faire le ménage, trop de dépenses, trop de gaspillage font augmenter les impôts inutilement et participent à la baisse du pouvoir d’achat des français. Bien sûr ce n’est pas le cas de la majorité des maires en France mais j’en connais quelques uns par chez nous qui n’hésitent pas à gaspiller l’argent public ou à augmenter les impôts de façon inconsidérée. Il faut revoir le feuilletage des différentes collectivités territoriales et en supprimer certaines.

 

La suite et la fin demain sur l’agglo et louvroil…

 

Publié dans AUJOURD'HUI

Commenter cet article

alain 09/10/2008 09:13

a quand la suppression du département ? pourquoi ne pas mettre un examen ou un diplome minimal pour être maire ? on serait débarassé et rassuré comme ca.