SHOCKING II

Publié le par Richard Meunier

Monsieur, si j’ai du mal à bien écrire le français, vous avez du mal à bien le comprendre.

N’auriez-vous que cela à faire ? C’est à dire critiquer et insulter les gens ? Jamais une remarque intelligente, même pas une remarque à bon escient.

Je vous ai déjà dit et je vous le redis que vous n’êtes pas le bienvenu sur ce blog pour tenir ce genre de propos. Depuis vos articles indécents vous n’êtes même plus fréquentable en ce qui me concerne.

Je ne suis pas un lecteur assidu de votre blog mais plusieurs parmi mes « quatre lecteurs » (à noter le mépris que vous avez envers eux !) m’ont fait part du fait qu’ils ont été choqués par vos propos.

 

Voici, pour ceux qui ne l’auraient pas lu le texte de son commentaire.

 

« encore une chose par rapport au titre de ta note : Choking ça s’écrit de cette manière !

Richard Meunier aussi nul dans la langue de MOLIERE que dans celle de SHAKESPEARE !!! »


Vous noterez l'absence du verbe, mais ce qui est drôle c’est que Monsieur Pastyka ajoute sur son blog un post en ces termes :

 

 

« L’Epris de Justice » se mobilise pour l’opération : Un élu de la droite locale souffre de schizophénite, d’orthographite et de grammairite très aigüe !    

Ce patient a besoin de vous : envoyez-lui vos manuels de CP, de CE 1 ainsi que vos vieux « Bled ».

 

 

Comme quoi il faut toujours réfléchir même pour dire des conneries ! (je passe sur le fait que le modem ne fait pas partie de la droite locale, il avait déjà été viré avant que le modem ne soit créé)

 

On ne trouve, cette façon d’écrire Choking comme il le fait, que dans le cadre d’un nom propre : le Choking Charlie, par exemple, qui est un tronc adulte spécialement conçu pour enseigner aux étudiants la méthode de Heimlich, technique de sauvetage. ( il en aurait bien besoin )

 

Shocking : qui déplaît, offense ou gêne fortement, qui choque. Synonymes : choquant, offensant.

 

 

Lorsqu’on écrit Shocking comme je l’ai fait, il s’agit soit d’un anglicisme (adjectif issu du participe présent du verbe to shock) soit de l’anglais et c’est alors un participe présent du verbe to shock. Ce peut être aussi un adjectif : qui cause un choc ou encore avoir un sens familier, inutile au point de déplaire.

 

Exemple : What a shocking waste of time! : Quelle perte de temps inutile!

 

Au fait comment écrit-on être suffisant ???

 

Publié dans AUJOURD'HUI

Commenter cet article

Pic de la Mirandole 31/10/2008 22:26

Cela signifie-t-il, M.Meunier, que si vous étiez élu Maire de Louvroil en 2014, vous fermeriez la médiathèque ?

Richard Meunier 01/11/2008 22:03



en 2014 ? mais il y a bien longtemps qu'elle sera fermée ! et la question ne se posera même plus. Il en sera de cette médiathèque comme toutes les structures trop couteuses et ayant un
impact presque insignifiant. c'est un gouffre financier, elle va devenir un boulet à entretenir pour la commune. (patinoire, piscine etc.. le val de sambre est jomché de ce type de strucutre
qui ont dues fermées). Mais précisons qu'on ne parle pas là de politique culturelle mais bien d'un bâtiment municipal qui oblige à un cout d'entretien au dessus des moyens de la commune.



riro 27/10/2008 20:32

pour la la cantine les batiments sont la mais le personnels ? budget fonctionnement ?par ce que si creation de cantine je repete maternelle primaire puis college GRATUIT vous avez dit,car le conseil regional fermera au college si pas assez d 'eleves pour fonctionner puis la mediatheque outils qui sers a l education des jeunes louvroiliens j ai vu programme octobre novembre pour les jeunes les ecoles les personnes agées semaine bleu un batiment qui fonctionne pour acueillir des expos ... rapeller vous de l autre biblihotheque qui (fonctionner) 2 à 3 personne et aucune expo rien sur 2M SUR 2 c est pas mieux la mediatheque pour l education de nos enfants

Richard Meunier 27/10/2008 22:46


alors il faut savoir qu'il ne s'agit pas du conseil régional mais du conseil général, autrement dit le département. Ensuite il ne s'agit pas de prendre la totalité du cout de la cantine mais
uniquement la part à charge des familles. c'est pour eux que cela doit être gratuit. Donc le département se retrouvera ave beaucoup plus d'éléves en cantine et pas le contraire. C'est pour cela que
je dis qu'il y aura un impact fort sur le nombre d'enfants scolarisés sur Louvroil et la possibilité d'engager un vrai programe pour manger sainement pour une bonne partie de l'ensemble de nos
jeunes.
Pour la médiathèque, le coût est disproportionné, les couts de fonctionnement ( six salaires, électricité, entretient etc) sont énorme et fait de cet instrument un gouffre financier. Une
médiathèque, pourquoi pas ? une médiathèque de cet acabie sur Louvroil est une hérésie. On aurait pu se contenter d'améliorer l'ancienne bibliothèque pour la rendre attractive. Aujourd'hui nous
avons un batiment difficile à entretenir et qui n'attire pas les foules, c'est souvent vide, les horaires sont inapropriés, avec des fermetures pendant les vacances, etc..
Cela nous coute une fortune pour bien peu de retombées. Sur la médiathèques nous sommes sur des millions d'euros, pour une cantine gratuite nous sommes sur des milliers d'euros ! ca fait une sacré
différence. En faisant une médiathèque moyenne on aurait pu faire les deux !


riro 20/10/2008 22:48

cela aurait un coùt énorme

Richard Meunier 22/10/2008 11:05


Pour la cantine ?? non pas du tout, quelques milliers d'euros  et cela a deux avantages important, garder les enfants sur Louvroil et donc éviter la fermeture de classes et permettre d'avoir
la main mise sur la qualité des repas et permmettre aux enfants de manger sainement.


riro 20/10/2008 22:46

comme tout batiment il y a un budget de fonctionnement , la mediatheque un beau batiment pour la jeunesse de louvroil mais pas seulement pour les jeunes ,les personne agées aussi si retrouves aussi je connais pas les chiffres des abonnés mais sa tourne pour un batiment subventioné en parti ? ensuite la cantine c'est le conseil general qui la gere si elle decide de la fermer si tout les louvroiliens gratuit pas assez de place marternelle primaire college

Richard Meunier 22/10/2008 10:59


c'est toute la question des subventions ! faut il faire ce qui est nécessaire pour la population ou faire ce qui est faisable en fonction des subventions. Je pense qu'il faut faire ce que la
population a besoin, le maire actuel pense le contraire. La médiathèque est un gouffre financier et ne repond pas aux priorités de la majorité des louvroiliens. Le problème vient essentiellement du
fonctionnement qui lui n'est pas subventionné, seul l'investissement est subventionné.
Pour la place de la cantine il y a sufissament de batiment vide sur Louvroil pour les transformer en cantine. La cantine pour les maternelles est une demande forte des louvroiliens mais l'équipe
actuelle a choisi de fermer les yeux ! c'est regretable ne trouvez vous pas ?


riro 18/10/2008 22:42

j ai lu votre programme gros programme mais les financement de tous sa comment ? SERVICE DES URGENCE POLICIERS CANTINE EDUCATEURS

Richard Meunier 19/10/2008 20:55


ce n'est pas une question de financement mais de choix. Je place l'individu au centre de chaque décision, il est pour moi plus important d'aider la personne en difficulté que de construire une
nouvelle médiathèque ou une salle de spectacle. Tout cela a un cout de fonctionnement qui va ponctionner le budget du fonctionnement de façon très importante. Il ne faut pas voir ce programme en
plus de ce qui existe aujourd'hui mais à la place de ce qui est fait. Avec le cout de fonctionnement de la médiathèque on aurait pu rendre la cantine gratuite pour tout les louvroiliens pendant des
années. Ce sont des choix.