TU VEUX UNE LIGNE ?

Publié le par Richard Meunier

Depuis quelque temps, et pour donner suite aux commentaires, beaucoup de conneries ont été écrites sur la crise financière. Certains bloggeurs ont mis un temps certain avant même de comprendre de quoi il s’agissait mais cela ne les a pas empêchés d’écrire n’importe quoi! D’autres, trop contents de penser y trouver une critique sur Sarkozy, en on profité pour dire que des milliards iraient dans la poche des banquiers ou des politiques. Faire l’amalgame en posant la question de savoir pourquoi on trouve autant d’argent pour sauver un système alors que pour les pauvres on ne le trouve pas, ressort plus de la malhonnêteté intellectuelle que de l’ignorance.

 

 L’argent débloqué par l’Europe ou l’Etat français est plus virtuel que réel, je m’explique : ce sont des lignes de crédits faites pour rassurer les investisseurs. L’Europe, l’Etat français s’engagent, si c’est nécessaire à pallier les défaillances des banques afin que celles-ci ne fassent pas faillite et que les épargnants ne voient pas leur argent disparaître. Pourquoi est-ce important ? D’abord il y a les emplois dans le secteur bancaire, ensuite l’argent des dépositaires qui sont directement concernés. Faut-il être riche pour posséder un compte bancaire ? Les salaires des agents de banque sont ils aussi mirobolants pour qu’on les traite péjorativement de « riches » ? C’est tout cela qui est aussi menacé. Ensuite, plus la crise sera longue et dure, plus les conséquences seront importantes pour nos économies, des entreprises n’ayant plus de marché seront obligées de licencier, le pouvoir d’achat reculera davantage, les taux de crédits augmenteront et atteindront des sommets bref  il était important voire essentiel que le gouvernement réagisse et vite.

 

Tous ces milliards ne sont que des lignes de crédits, c'est-à-dire que virtuellement on crée la possibilité d’y avoir recours si le système en a besoin. Ceci dans un but essentiel de redonner la confiance pour que les banques continuent de se prêter entre elles, que les investisseurs investissent etc…La France a choisi le cautionnement, autrement dit si une banque a besoin de cet argent, elle devra non seulement le rembourser mais aussi payer un intérêt. Pour l’instant aucune banque n’a eu recours à ces cautionnements.

Ce qui montre que nos banques ne sont pas si en danger que cela, que notre système de retraite tient le coup, tout cela contrairement à ce qui se passe aux Etats-Unis.

Pourquoi certaines banques sont en difficultés ? Parce qu’elles ont acheté des créances douteuses en provenance des Etats-Unis ou ont des parts dans certaines banques américaines tout simplement.

 

Vous voyez que lorsqu’on sait de quoi on parle, on est très loin des commentaires douteux que l’on a vu ces derniers temps sur certains blogs qu’il faut fuir. Point de milliard sur les routes, point de poche de politique pleine à ras bord, juste un mécanisme censé rassurer les investisseurs pour éviter des conséquences tragiques pour nos économies.

 

Il faudra maintenant que les gouvernements se mettent d’accord pour essayer de moraliser un système capitaliste ( le seul qui marche, a marché ou marchera ) dont seules les dérives ont été à l’origine de ces cataclysmes pour bon nombre de personnes.

 

Publié dans AUJOURD'HUI

Commenter cet article

LECTEUR ATTENTIF 25/10/2008 18:29

Désolé Monsieur. Au risque de ne vous plaire qu'en partie, si votre analyse est exacte, votre article ne fait que compiler quelques textes expliquant la crise.
Il n'y a pas de votre part d'analyse de la situation mais simplement une synthèse du travail de journalistes pédagogues...
bien à vous

Richard Meunier 25/10/2008 22:02


il ne s'agissait pas d'analyser la crise, les causes sont archi connues, les subprimes aux etats unis, les dérapages du capitalisme etc.. j'expliquais juste ce à quoi correspondait la solution
envisagée par le gouvernement et tenter d'expliquer pourquoi cela à été fait. Mes compétentes ne vont pas jusqu'à l'analyse financière de la crise, il y a des gens bien plus compétents que moi pour
le faire. Je dénonce juste les démagos qui surfe sur le "politique tous pourris, ils s'en mettent plein les poches" et ce genre d'imbécilités. Quand à mes références elles sont comme tout le monde,
les bons magazines, les bons bouquins, les souvenirs de cours, l'expérience, les discussions entre amis etc..(j'y inclus bien sur les journalistes pédagogues lol ), donc aucune raison d'être
désolé et je vous rassure vous avez le droit, ici sur ce blog, de ne me plaire qu'en partie lolll